04 - Moose où es-tu?

04 - Moose où es-tu?

Aujourd'hui c'est décidé, mission observation nature: beaucoup d’oiseaux dans le coin et revoir mon pote Charlie, l'écureuil roux!

Sauf qu'un voisin a décidé de couper son bois. Arf. Que faire? Allez, je prends une bouteille d'eau, mes trucs pasmalbons au sésame et le Bigma, direction le sentier que j'ai fait il y a deux jours. J'avais repéré des structures d'observation, c'est le moment de les tester! Arrivée à la première, je pose mon matériel, j'enlève ma veste et mets mon genou sur la première planche. Crac! Et m… C'est bon j'ai compris, je vais voir ailleurs. Plus loin je croise deux cavalières qui ne s'attendaient pas à me croiser, je ne sais pas qui des chevaux ou elles ont eu le plus peur!

Je décide de tourner à droite et de prendre le chemin qui descend vers la zone marécageuse. Une sorte de rivière passe au milieu, il y a des planches pour traverser. Hum. J'y mets un bout de pied, c'est bon ça passe! Des rubans rayés rouges et blancs indiquent la direction. C'est drôlement joli dans le coin, un peu comme hier cela ressemble à une pinède, je marche sur des aiguilles et suis entourée de buissons de blueberry! En automne cela doit être un régal… Il y a plein d'énormes rochers disposés un peu partout, j'en évite certains tandis que je grimpe sur d'autres en suivant mon sentier. La marche est facile, c'est vallonné juste comme il faut.

Magie!

Arrivée en haut d'une pierre gigantesque sur laquelle le chemin passe, je m'arrête et inspecte le bas, un peu par hasard. Je vois quelque chose bouger entre les arbres: un élan! Je prends mon appareil photo en main et pendant au moins deux minutes je ne respire plus, subjuguée par ce que je vois. À chaque déclenchement l'animal tourne ses oreilles, perturbé par le bruit. C'est qu'ils ont les oreilles très sensibles et fuient souvent avant qu'on ne les remarque! Il décide de partir plus loin et là je remarque un jeune qui le suit, ce devait être une mère et son petit. Quel moment incroyable, intense, j'en ai les yeux humides. Merci à la nature de me procurer ces émotions!

Quand je pense que j'ai failli ne pas prendre le Sigma 50-500mm pour alléger mon sac photo… la question ne se pose plus!

Je continue mon chemin et croise plein d'oiseaux: rouge-gorge, roitelet, grive musicienne, chardonneret élégant, troglodyte mignon, rapace, geai, pinson des arbres, mésange et inconnus… Un magnifique concert!

Quelques pas plus loin le chemin se termine, j'aperçois une route en contrebas et décide de faire demi tour. Aucune idée des kilomètres parcourus, mais je remarque qu'en marchant à mon rythme, sans le stress à devoir rattraper quelqu'un, en faisant des pauses quand j'en ai envie, je tiens nettement mieux sur la durée et prends beaucoup de plaisir à marcher.

Au retour…

Je croise un vététiste suédois, on se salue et il commence à me raconter plein de choses sur le coin, en anglais of course! C'est fou, en cinq jours j'ai l'impression de découvrir une langue qui était endormie dans mon cerveau. Merci les vacances en solo!

En cherchant des infos sur ce sentier, je découvre qu'il fait partie d'une course (VTT et marche à pied): la Björnlunken.

Petit arrêt sur la terrasse pour un bain de soleil. Il doit bien faire 18° au soleil et sans le vent c'est vraiment agréable. Après c'est l'heure de la douche-placard! Comment ça vous ne savez pas ce que c'est? Suivez-moi sur Instagram et vous connaîtrez le must de ce qui se fait en Suède dans les petites maisons ahahah!!!


05 - Petit petit petit

05 - Petit petit petit

03 - Virée nature

03 - Virée nature