07 - Parcs naturels, suite

07 - Parcs naturels, suite

Suite de mes découvertes naturelles: le point nature de Näs pas loin de mon chalet et la réserve de Sörkvarnsforsen à Hallstahammar.

Näs

Je me suis réveillée dimanche matin à 6h13, toujours pas compris pourquoi! Après un peu de lecture je me décide à me lever pour déjeuner. Cette fois un bon brunch salé-sucré, j'ai prévu de faire des efforts aujourd'hui. Check le matos photo, mes habits (couvert et risque de pluie), le GPS et c'est parti!

Pour un dimanche les routes sont étrangement vides, une semaine avant j'avais croisé un peu plus de monde. Mais par contre cela me permet de m'arrêter quand et où je veux! Comme lorsque je remarque une drôle de tâche brune dans un champs, qui se met à bouger et ohhhhh c'est un lièvre!!! Je vérifie vite qu'il n'y a personne, j'enclenche les warnings de la voiture et je sors faire quelques photos. J'adore les lapins, j'en suis gaga depuis toute petite. Alors en croiser un sauvage je suis ravie! En plus Monsieur prend la pause et décide de venir voir ce que je fais sur la route, à même pas vingt mètres. Ma journée est belle grâce à lui!

Après quelques tours sur les fameuses routes en gravier me voici arrivée à la réserve de Näs. Elle longe le lac Skedvisjön et se trouve à cheval entre les comtés du Västmanland et d'Örebro. Je m'arrête d'abord au petit parking du fond, pour faire quelques photos du bord du lac avec les bateaux amarrés. Le ciel est grandiose avec ses nuages gris menaçant de se vider d'une seconde à l'autre…

Je mets la voiture dans l'autre petit parking et m'enfonce dans la forêt, entourée d'une multitude de mésanges charbonnières. J'en ai rarement vu autant au même endroit! Arrivée devant des rochers immenses, je cherche le sentier pour les contourner. En fait c'est une belle grimpée à faire, en faisant bien attention où mettre les pieds. Les cailloux ne bougent pas mais dès que l'on sort du chemin, les trous ne sont pas loin! À la montée j'avais mis le grand angle pour faire quelques photos mais je l'ai vite remisé car trop encombrant.

Enfin, le haut est là!!! Je fais une pause bien méritée, après avoir failli faire demi tour une fois. Je vais voir la fameuse faille, objet de mon crapahutage. C'est fou, certaines roches se sont juste appuyées entre elles et ont créé un passage. Je tente mais ne peux descendre que deux mètres, n'ayant pas la taille mannequin… Je suis bonne pour rebrousser chemin et descendre par ma montée, ravie je suis… J'ai comme l'impression que le lendemain sera difficile avec plein de courbatures!

J'assure le matériel photo dans le sac, attache bien le tout et c'est parti! Une fois en bas je n'ai plus la motivation pour faire de la macro, malgré les jolies mousses qui poussent et recouvrent toute la forêt. Pouky a droit à sa photo et je repars en direction du bord du lac, pour profiter un peu de l'endroit et lire au calme. À peine installée que la pluie s'invite. C'est bon j'ai compris, il est l'heure de rentrer.

Sur le chemin du retour, deux grues à l'aise sur la route! Vous êtes gentilles Mesdames, mais là faut bouger. Elles sont d'accord uniquement au moment où je sors l'appareil photo les coquines. Quelques virages plus loin, je re croise mon pote le lièvre, coucou!

Sörkvarnsforsen

C'est malin, j'ai découvert un site Internet génial quatre jours avant de partir… Mais du coup j'en profite! Naturkartan, qui est aussi une application pour téléphone mobile, est uniquement disponible en suédois. Je m'en sors avec les bases, mais il faut que je me remette à la langue pour bien tout comprendre. Un traducteur sur le web vous aidera pour les détails!

J'avais envie d'aller faire de la pose longue avec de l'eau, histoire de ne pas avoir pris pour rien mon grand angle Canon avec ses filtres. Et j'ai trouvé l'endroit parfait avec l'application, la réserve de Sörkvarnsforsen. Par contre je n'ai pas bien vu les détails, il faudra que j'y retourne car un canal passe dans la région et j'ai aperçu une échelle d'écluses incroyable!

Fait frisquet aujourd'hui, un petit 5° lorsque j'arrive à 11h15. Heureusement j'ai pensé à la casquette pour protéger la tête, les doubles gants et l'écharpe. J'ai bien fait car la neige s'est invitée plusieurs fois!

C'est une jolie réserve avec plein d'oiseaux, dont le fameux cincle plongeur! Malheureusement, la seule fois où il passera devant moi la carte SD est pleine… Fallait bien que cela m'arrive ahahah!!! Sinon il y avait des mésanges, des bergeronnettes grises, des chevaliers «jesaispaslequelilsseressemblenttous» en couple, des pinsons, des rouge-gorges ainsi qu'une chouterie inconnue (image en tête de l'article).

J'ai la réserve pour moi toute seule, c'est chouette de prendre ses vacances hors saison! Une jeune «dog sitter» me croise plusieurs fois, un chien différent à chaque tour. On échange quelques mots, elle pensait que j'étais suédoise pour venir à cette époque de l'année.

Sur la route du retour, c'était limite l'apocalypse. À droite des nuages noirs et gris qui crachaient toute la neige qu'ils pouvaient à l'horizontale et sur la gauche, un beau ciel bleu parcouru de moutons blancs!


08 - Fauteurs de trouble

08 - Fauteurs de trouble

06 - Parcs naturels

06 - Parcs naturels