09 - Retour épique

09 - Retour épique

Ma dernière journée à Enebo Park fut tranquille, j'ai rangé et un peu nettoyé les lieux, trié mes ordures (ils sont très efficaces pour ça en Suède!) et fait quelques photographies le matin en profitant des derniers rayons du soleil.

3h du matin

Réveil. Dehors, les oiseaux chantent déjà! Je charge la voiture, branche le GPS et direction l'aéroport d'Arlanda de Stockholm. Il fait -6°, les routes sont givrées… J'en profite pour mettre en marche l'option du siège chauffant. Rahhhhh. Il n'y a pas qu'en hiver que c'est utile! Pour la musique je mets l'album d'Enoia, un groupe que j'ai découvert avant de partir en vacances. Le ciel est bleu nuit tirant sur le bleu clair aux endroits où la couche nuageuse n'est pas épaisse. Dans la frange, les couleurs sont spectaculaires, passant de l'abricot au rouge!

Des panneaux ont été installés pour indiquer de faire attention aux élans qui passent dans la région. Et j'ai bien failli me faire un troupeau de daims en vadrouille. Pfiouuu, un peu plus et c'était l'épisode de janvier qui se répétait… Quelques virages plus loin, deux beaux lièvres en bordure de champs qui hésitent à traverser le bitume. Non les gars, ce n'est vraiment pas une bonne idée à moins de vouloir terminer en fricassée!

La route pour l'aéroport est déserte. Je croise quelques camions, deux-trois voitures. C'est royal! Je vois beaucoup d'élans dans les champs bordant «l'autoroute», des daims. Ils profitent du lever de soleil pendant que les humains dorment encore. Le soleil se lève face à moi, je peux admirer les changements de couleurs du ciel dans les nuages et voir monter le globe rouge. Superbe!

Hertz

Arrivée au parking pour rendre la voiture, je fais une petite photo souvenir des kilomètres parcourus pendant mon séjour: 909.3, avec une seule fois le plein complété en deux semaines, bel effort de la titine. Un peu molle à conduire mais économique cette Renault Clio!

Après avoir pris la navette gratuite pour le terminal 5, j'arrive à l'aéroport et fais les papiers officiels sur une borne SAS. Je passe les contrôles, cette fois j'ai pensé à sortir l'ordinateur du sac photo! Je vais m'installer directement au gate 28, après achats pour un petit déjeuner sur place. J'entends parler français en face de moi, c'est un groupe de six jeunes filles avec deux professeures qui vont faire un séjour culturel de cinq jours à Genève!

Avion annulé à 8h05

Alors que le boarding était à 8h10. Pas d'indication, rien. Démerden Sie sich comme on dit. Pfff. Je demande à une prof si je peux aller avec elle pour trouver des informations, ne sachant pas bien parler anglais c'est plus sûr pour moi. Pas de problème, elle me traduira du suédois au français à chaque fois ce que l'on devra faire. Merci beaucoup chère Madame, vous avez été mon rayon de soleil dans la journée!

Après une heure d'attente au petit bureau de réclamations SAS, je suis la dernière à passer pour avoir un autre billet d'avion. On me dit de courir, il me reste cinq minutes pour choper le vol de Swiss! Course à travers l'aéroport, mon sac photo de quinze tonnes sur le dos, je le sens bien passer le matos Sigma… En route pour Zürich! Superbe avion avec écrans d'information toutes les deux rangées, je suis coincée entre deux jeunes hommes. En général j'essaie de me mettre soit côté hublot, soit dans le passage, car si je m'assieds au milieu je déborde des deux côtés et empiète sur l'espace de mes voisins. Heureusement ce sont deux cure-dents qui me côtoient, cela n'a pas l'air de les déranger. Ouf!

Zürich

Moins de vingt-cinq minutes pour changer d'avion. Mon billet n'est pas reconnu pour le deuxième vol qui doit m'emmener à Genève. Marrant, je m'y attendais presque. La journée de m… continue. Je dois regarder avec un monsieur s'il y a bien une place pour moi réservée quelque part. J'étais à deux doigts de dire laissez tomber je vais rentrer en train, que ohhh surprise, la dame à Stockholm n'avait pas bien tout coché partout et que oui je pouvais monter. Merci Monsieur!!!

Genève

Réception des bagages. Le tapis tourne, tourne. Tourne. S'arrête. Nous sommes une trentaine à nous regarder. Les mêmes depuis ce matin 8h à Stockholm. Nos bagages ont préféré faire du tourisme on ne sait où, c'est ballot! Je cherche le service de réclamations, trouve celui de SAS. Qui me renvoie à celui de Swiss. C'est vraiment une catastrophe l'aéroport de Genève, entre le peu d'amabilité des gens y travaillant, les infos inexistantes et le bâtiment, les choses ne peuvent que s'améliorer. Bref. Mon bagage se promène quelque part, je remplis le formulaire avec un gentil monsieur qui m'annonce que la valise sera sûrement livrée à mon domicile vendredi. Merci pour le super service! En même temps, les habits sales peuvent bien prendre l'air hein, je ne suis pas pressée de les laver.

Direction la gare

Je manque de peu le train direct pour Lausanne, monte dans le suivant vingt minutes plus tard. Et la correspondance pour mon village campagnard me passe sous le nez. Ras-le-bol. J'ai faim, je suis claquée, j'ai besoin d'une douche après avoir couru partout. Magie, la gentille maman de DaviS propose de venir me chercher à la gare et de me ramener chez moi! On se fait une bonne croque à la maison et on papotera toute la soirée. Et surtout, j'ai enfin pris une douche normale, pas dans un placard.

Ding dong!

Il est 20h30, ma valise s'est décidée à rentrer. Voyager seule ce n'était pas si fun que cela!


Léman Rétro 2017

Léman Rétro 2017

08 - Fauteurs de trouble

08 - Fauteurs de trouble